A quoi sert le pre workout ?

A quoi sert le pre workout ?

Le pre workout

Au cours des dernières années, les suppléments pré-entraînement sont devenus presque aussi populaires chez les amateurs de fitness que les protéines. 

Mais tout comme les suppléments de protéines tous les produits de pré-entraînement ne sont pas identiques, et tous les produits de pré-workout ne conviennent pas à chaque athlète. 

Dans cet article, nous expliquerons comment choisir le pre-workout qui te convient et comment en tirer le meilleur parti. 

 

Qu’est-ce qu’un supplément pre-workout ?

Les suppléments pré-workout incluent tous les ingrédients destinés à rendre les entraînements plus efficaces. Comme leur nom l’indique, il sont à prendre avant l’entraînement.

Dans de nombreux cas, les suppléments pré-entraînement fournissent de l’énergie ou de la concentration supplémentaire. 

Les pré-workout peuvent être divisés en deux groupes : ceux composés de stimulants et ceux qui n’en ont pas. 

Les stimulants incluent presque toujours de la caféine, à des doses très variables, mais peuvent également inclure de la yohimbine, la théacrine, du guarana et bien d’autres. 

De nombreuses sociétés de suppléments ont mis au point des pré-workout sans stimulant pour ceux qui sont sensibles à la caféine, qui n’en veulent tout simplement pas ou qui font de l’exercice le soir.

 

Les suppléments pré-entraînement fonctionnent-ils ?

Honnêtement, cela dépend de ce pour quoi tu les prends. 

Certains sportifs prennent un pre-workout en pensant que cela les rendra plus forts ou plus rapides. Ce ne sera probablement pas le cas, mais cela peut certainement t’aider à affronter un entraînement intense. 

Et si tu réalises beaucoup de séances intenses, au fil du temps, cela peut certainement t’aider à devenir plus puissant, plus fort et plus rapide !

N’oublies pas que le but principal des pré-workout n’est pas de développer directement les muscles ou d’améliorer ta condition physique. 

C’est de te donner l’énergie, de l’endurance et la concentration nécessaires pour effectuer les exercices qui peuvent t’aider à atteindre ces deux objectifs.

De nombreuses études montrent que la plupart des ingrédients individuels des pre-workout les plus populaires d’aujourd’hui offrent certains avantages en termes de force, d’endurance ou de croissance musculaire. 

Mais l’historique et les séances d’entraînement de ces sujets peuvent être radicalement différents des tiens.

Pour faire simple, un complément pre-workout est efficace, c’est certain. Un pré-workout peut t’aider à faire un meilleur entraînement. 

Mais la vérité est que ce n’est qu’un facteur parmi tant d’autres. Etablir un programme adapté, bien manger et optimiser ta récupération avec assez de sommeil sont essentiels. La pratique de la méditation est également un excellent moyen pour relâcher les tensions du corps et des muscles.

Musculation, Fitness et Testostérone

Musculation, Fitness et Testostérone

Exercice et testostérone

La testostérone est l’androgène le plus important chez l’homme. Elle régule la libido, l’énergie, la fonction immunitaire, le développement musculaire et la santé osseuse.

Les androgènes sont un groupe de stéroïdes qui ont des effets anabolisants (ou croissance) et / ou masculinisants chez les hommes et les femmes. 

 

Comment est fabriquée la testostérone ?

Chez les hommes, les cellules de Leydig dans les testicules synthétisent la testostérone. Chez les femmes, les ovaires et les glandes surrénales synthétisent une quantité beaucoup moins importante de testostérone.

La sécrétion de testostérone est contrôlée par la GNRH, une neurohormone produite par l’hypothalamus et délivrée par impulsions. 

Ces impulsions stimulent l’hypophyse pour sécréter l’hormone lutéinisante (LH).

La LH provoque la conversion enzymatique du cholestérol en testostérone dans les cellules de Leydig.

On dit souvent que le cholestérol est mauvais pour la santé mais il joue un rôle crucial dans la production de testostérone.

 

La croissance musculaire

L’un des rôles majeurs de la testostérone est de contrôler la croissance musculaire.

L’exposition aux androgènes tout au long du développement précoce détermine le nombre et la taille des unités motrices. 

Le nombre, la taille et les caractéristiques physiologiques des unités motrices déterminent la taille et les caractéristiques physiologiques des fibres musculaires.

Ainsi, l’exposition intra-utérine aux androgènes peut déterminer la capacité de nos muscles à s’hypertrophier (grossir) à l’âge adulte.

 

Libération de testostérone après l’exercice

L’exercice peut stimuler une libération de testostérone à court terme, ce qui peut amplifier la croissance musculaire.

La stimulation des récepteurs bêta-adrénergiques encourage la synthèse et la libération de testostérone de manière dose-dépendante – plus il y a de stimulation, plus il y a de synthèse.

Ainsi, l’augmentation des concentrations de testostérone est relative à l’intensité de l’exercice. En d’autres termes, plus tu t’entraînes dur, au moins avec un exercice de résistance ou un conditionnement métabolique, plus tu produis de testostérone.

Les scientifiques pensent que l’activité nerveuse sympathique et la sécrétion de catécholamines – qui se produisent dans une bien plus grande mesure, par exemple, lors d’une série de 20 répétitions de squat que lors d’une agréable promenade – stimulent la testostérone pendant l’exercice.

 

Comment les déséquilibres de testostérone sont-ils traités ?

Le traitement de la condition qui provoque des niveaux de testostérone élevés ou faibles peut aider à restaurer les niveaux. 

Mais il n’est pas toujours possible de trouver une cause de déséquilibres de testostérone. Ton médecin peut te prescrire un substitut de testostérone pour corriger les faibles niveaux.

Il existe plusieurs traitements pour l’hypogonadisme ou un faible taux de testostérone. Les exemples comprennent :

  • gels topiques
  • patchs
  • testostérone injectable
  • testostérone implantable
Tout ce qu’il faut savoir sur la créatine

Tout ce qu’il faut savoir sur la créatine

Tout ce qu’il faut savoir sur la créatine

 

La créatine peut souvent être un sujet de discorde dans le monde de la santé et de la forme physique. Souvent associée aux bodybuilders, la réputation de la créatine dans le monde du fitness est variée. Mais est-ce justifié ? C’est peu probable. 

Tu manges probablement de la créatine tous les jours – tu ne t’en rends pas compte. Lorsque tu manges de la viande – un délicieux steak – ton foie et tes reins absorbent les acides aminés pour produire de la créatine, qui est ensuite transférée à tes muscles sous forme d’énergie cellulaire appelée créatine monohydrate.

Les suppléments de créatine fonctionnent de la même manière, ton corps convertissant le supplément en phosphate de créatine, nourrissant tes muscles lors d’exercices explosifs tels que la pliométrie, les sprints, les levées et les exercices HIIT.

 

Qu’est-ce que la créatine ?

La créatine dans les muscles t’aide à récupérer entre les séries. Ce qui signifie que la valeur des suppléments réside dans l’augmentation de la vitesse de récupération, qui à son tour améliore la quantité de travail que tu peux fournir pendant un entraînement. 

Au fil du temps, cela conduit à des gains plus rapides en force et en taille.

La créatine s’est avérée au fil des ans être l’un des suppléments les plus efficaces pour améliorer les performances lors de séances répétées d’exercice intense. 

 

Que fait la créatine ?

Combinée à la musculation, la créatine ralentit la perte de masse osseuse avec l’âge et pourrait atténuer les effets de l’arthrose, où les articulations deviennent raides et douloureuses. Cela dit, la créatine a inévitablement des effets différents sur les individus.

En général, les effets de la créatine devraient être visibles en une semaine chez la plupart des personnes utilisant le supplément, avec un volume et une force d’entraînement en augmentation. 

Des études dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise ont révélé que les fibres musculaires se développent plus rapidement après une supplémentation en créatine et un exercice basé sur la résistance.

Cela dit, ce n’est pas une pilule magique. La supplémentation en monohydrate de créatine n’est pas une poudre magique qui transforme la masse grasse en masse musculaire.

 

Avantages de la créatine

Les effets de la créatine ne se limitent pas une augmentation de la masse musculaire. Elle a également d’autres avantages que tu ignores peut-être. Comme le sait quiconque a déjà fait une nuit blanche, la privation de sommeil a un effet négatif sur la performance mentale et l’humeur. 

Ce que tu ignores peut-être, c’est que cela est dû en partie à une baisse des niveaux de créatine dans le cerveau.

Consommer un supplément de créatine peut aider à compenser la baisse des performances mentales qui se produit normalement lorsque tu manques de sommeil.

Que la créatine améliore les performances dans tous les sports dépend en grande partie de l’aspect des performances que tu essayes d’améliorer. Mais si le manque de masse musculaire est un facteur limitant, la créatine a certainement le potentiel de t’aider à mieux performer. 

 

Les bienfaits des Oméga 3

Les bienfaits des Oméga 3

Les bienfaits des Oméga 3 pour la musculation et le fitness

L’ oméga-3 est un nutriment incroyable qui soutient ta santé et ton bien-être en général, aidant à maintenir un certain nombre de fonctions corporelles essentielles, allant de tes yeux à ta peau en passant par tes muscles et articulations. 

C’est pourquoi aujourd’hui, nous allons accorder aux oméga 3 l’attention qu’ils méritent, en entrant dans les détails de certains de leurs avantages les plus importants et comment tu peux tirer le meilleur parti de ce nutriment vital.

 

Pour réduire l’inflammation

L’inflammation constitue une partie importante de la réponse immunitaire, mais elle est également à l’origine de nombreux problèmes de santé, de certains types de maladies cardiovasculaires à la fibromyalgie et l’arthrite. 

De nombreux avantages des oméga 3 découlent de leur action anti-inflammatoire. On pense que les oméga 3 peuvent aider à réduire l’inflammation en atténuant les réactions inflammatoires, en réduisant les niveaux de cytokines pro-inflammatoires et d’eicosanoïdes. 

 

Pour la santé musculaire et articulaire

Les propriétés anti-inflammatoires des oméga 3 peuvent faire des merveilles en ce qui concerne tes muscles et tes articulations. 

En effet, à mesure que tu vieillis, la production de cartilage, les tissus conjonctifs qui aident à protéger tes articulations, diminue, te laissant plus vulnérable aux douleurs articulaires et à l’inflammation.

Comme mentionné, les oméga 3 peuvent aider à réduire l’inflammation, mais la recherche indique maintenant que les oméga 3 peuvent également jouer un rôle en ce qui concerne le calcium. Le calcium est essentiel pour la santé des os, mais il dépend de plusieurs autres nutriments pour être correctement absorbé et utilisé par ton corps. 

Heureusement, les acides gras oméga 3 peuvent aider à améliorer l’absorption du calcium, ce qui peut augmenter la quantité de calcium dans tes os, en optimisant leur résistance et en réduisant le risque de développer une maladie comme l’ostéoporose.

 

 

Pour une fonction cérébrale saine

On peut dire que l’une des principales prétentions à la renommée des oméga-3 est leur capacité à soutenir le bon fonctionnement du cerveau. 

Pour commencer, sais-tu que ton cerveau est principalement gras ? En fait, c’est environ 60% de matières grasses, ce qui en fait l’organe le plus gras de ton corps !  

Bien sûr, ce n’est pas le type de graisse que tu obtiens en mangeant trop de chips – ton cerveau et ses membranes cellulaires sont constitués de graisses saines, parfois appelées graisses essentielles.

Les acides gras oméga 3 sont en fait considérés comme un élément constitutif important de ton cerveau, il n’est donc pas surprenant que ce nutriment soit si souvent lié à la fonction cérébrale.